Je n’avais plus qu’une nourriture, et quelle. Astringente et détergente, javel. Larme à larme je devenais poussière. Propre et sèche, vide et raide. Rèche et rogue. Une vivante emmurée dans un mort de pierre, toute mue impossible au soleil. Je devenais statue de sel. J’étais. Roide et immobile, le souffle brûlé, le geste rouillé, toute mécanique bloquée. Et je rêvais d’ailes.

Il m’aurait fallu, peut-être, devenir ange en os salés. Mais l’émeri du désert n’abonnit pas les âmes damnées, je râpais comme je râlais, appelant sur moi le silence et l’obscurité. Les appelant en moi, tuer ce rêve d’envol encore, qui m’aurait fait hurler. Âpres cris. Les ânes effleurant ma peau m’en tiraient bien d’autres, et je braillais en silence, noir sur blanc au fil de l’encre, égarant mon corps de craie blanche sous des horizons fantasmés.

Pas à pas, encore un, encore, tu bouges encore, pas à pas se perdre pays de chimère, croiser cornes, brumes et licornes, le hasard dans le dos, le hasard et sans plan ni carte, juste une idée restée là, la dernière, la dernière de la carrière, ni stuc ni marbre, bougeant encore une idée vive comme courant d’eau, comme courant d’air. Une idée comme une portée, comme un fil sous le pied, une idée floue, une idée vague, laisser aller et tout soudain, tout soudain se réveiller.

L’entrée du port et la lumière. Sur le cul encore, à moitié pétrifiée, le feu des fourmis rouges sous la peau des mollets, masser, masser, masser on voudrait bien, mais quoi ? Le cul par terre encore, ouvrir et fermer les paupières, vérifier qu’on ne rêve pas. Ouvrir et fermer les mains pour les dénouer. Lever un bras, puis l’autre, au flamboiement paisible des rayons chauds. Sentir sur sa peau l’ardeur douce de l’été, s’étirer comme on sort d’un mauvais rêve, reconnaître un ailleurs comme un familier.

Masser le muscle dur des jambes rigides, assouplir le muscle raidi comme on réchauffe entre ses doigts un peu de cire et chasser le cortège des fourmis. Péniblement rejoindre les hommes debout, se lever, libérer son regard du ras de sol, découvrir. Découvrir. Pivoter sur son centre, découvrir alentour le pays des marées à trois cent soixante degrés, sa lumière indescriptible. Se laisser éblouir. Éblouir.

Se remettre à marcher.