Les temps disloqués nous démembrent à la masse, sans compter celle qui pèse lourd entre les épaules, juste entre les omoplates. L'incompréhensible bêtise, la compétition à tout crin et qui empêche de vivre. Ces imbéciles aux pinces mauvaises ne comprennent pas que je me fous complètement du panier. Que si je veux toucher le haut, c'est juste pour en sortir, le temps de m'évader et leur laisser la place.

L'étrange pouvoir du pouvoir, et cette fascination qu'il exerce, et cette haine qu'on soulève en vents mauvais juste à dire non, sans faire de vagues, juste à ne pas laisser faire. Les soumis jaloux d'une illusion de liberté. Les ambitieux pris au même leurre. On devient cible sans rien comprendre, et sans même s'en rendre compte, et la machine brandit ses rouages menaçants au grain de sable inconscient.

Les machines nous ont soumis avant même qu'elles aient pris conscience. Toutes machines, tangibles, de bois, pierre ou métal, ou machines à idées, les plus dures à l'humain. J'en viens à me demander si la liberté serait sans pensers. Mais sans penser, quoi, pour conjurer le vide ? (Je sais, le substantif prend sa fin en ée, comme la fleur. Mais j'éprouve un besoin irrépressible autant qu'irraisonné de le poser au masculin.)

Ça fait trop de mots pour ne pas penser, c'est faux à défaut d'être malhonnête, mais je sens qu'il y a de ce côté quelque chose à explorer. C'est faux. Je ne suis pas dans le panier, je suis en dehors, j'en souffre assez. Et si je me laisse pincer, c'est de m'être trop approchée. S'éloigner de la nasse, c'est faire face à l'immensité, et ça me fout le vertige à défaut de nausée. S'éloigner de la masse ou embrasser haut-le-cœur. C'est orgueilleux. Lâcher l'anse du panier ?

Ne savoir rien jamais, que la fuite ou le retrait. Ne rien pouvoir. Un rêve de départ, sans point d'appui, sans but, le hasard. L'ouest en tête pour respirer. Un rêve de retraite, d'abri, le silence de la rose aux vents, trémière, aussi, sur un mur gris. Le rêve d'avoir été vivante, au temps jadis, madame, dans une autre vie.