Tu sais Petite Pomme, maintenant, elle s'en fout. Elle s'en fout pas mal des hiers mensongers, des lendemains qui déchantent. L'avenir est en cul de sac, tout le monde sait ça. Alors elle fait les culs de bouteilles, pour la légèreté. Et pour mieux y voir, quand ils sont vides, les culs, elle se les met. Dans les yeux elle se les met. De bouteilles, je te rappelle, mal embouché. C'est bien les culs de bouteille dans les yeux, ça met du flou dans le décor, elle veut plus voir ça Petite Pomme.

Parce qu'elle y a cru, tu sais. Elle y a cru aux devises sur les façades des mairies et des écoles. Liberté, égalité, fraternité, tout ça. Elle y a cru aux droits de l'homme, à la liberté d'expression, au respect de l'autre. C'étaient pas des mots en l'air, c'étaient pas des mots pour rien, elle y croyait, à la république et à la démocratie. Elle y croyait, faut dire, elle était petite, elle a commencé toute petite. Elle a commencé toute petite, Petite Pomme, c'est pas parce qu'elle n'a pas beaucoup grandi qu'elle n'est pas passée par l'enfance. Et puis non, c'est pas là qu'elle est restée. Ce serait tellement simple de rester en enfance, non, ça la vie ne permet pas. Je dis la vie parce que je ne sais pas qui, au fond, je n'ai pas les noms. Des responsables, je n'en ai pas les noms.

Elle a quand même compris deux ou trois trucs. Par exemple, que ceux qui mènent la danse sont encore plus anonymes qu'elle. Ceux qui tiennent et manient la carotte et le bâton, au fond, au fond, ce ne sont que des exécutants. C'est kapo et compagnie, ça se croit arrivé, ça se croit tout puissant, c'est rien du tout ces gens-là. Le nain, là, et son petit escabeau, et la grande perche en sandales sages, c'est tout du jouet téléguidé. On peut toujours les dégommer, ça sert à quoi ? Ça défoule, ça redistribue les cartes, et puis après ? Après on change les marionnettes, ça met du mouvement dans la chorégraphie, mais le scénario reste le même. Les dialoguistes, les metteurs en scène, le réalisateur, ils ne sont pas parmi nous, bien sûr. Ils sont ailleurs. Juste un peu en retrait, juste un peu décalés, juste assez loin pour qu'on ne les atteigne pas. Juste assez près pour qu'on ne les voie pas. Pour manipuler, mieux vaut ne pas être vu.

Tant qu'on est dans le jeu on ne voit rien. Faut sortir. Qui a envie de sortir ? Personne bien sûr, il faut être intégré, à tout prix s'intégrer, quitte à se désintégrer. Il faut faire partie de leur décor, sinon t'es mort. C'est la menace permanente, l'épée de Damoclès, qui l'ont retenue là, Petite Pomme, la peur. Passer une vie à regarder ce machin-là se balancer au-dessus de sa tête, bonjour tiens. Au début, elle y faisait pas gaffe, elle regardait pas trop en l'air. Enfin en l'air, si, elle regardait, pour le clair de lune et les couchers de soleil, comme tout le monde, mais pas au-dessus, pas juste au-dessus. Qui regarde juste au-dessus ?

C'est quand elle s'est mise à regarder plus loin qu'elle a vu, comme quoi faut regarder loin pour y voir juste au-dessus, quand elle a regardé les étoiles. Comment elle s'est retrouvé en dehors, elle ne se rappelle pas, peut-être elle y a toujours été et elle ne savait pas ? Sûrement, même. A la balle au prisonnier, personne ne voulait jamais la prendre dans son équipe. Faut dire, pour la balle elle était comme un aimant, elle se retrouvait tout de suite touchée et dans l'autre camp. Celui des enfermés dans leur cellule. Et puis elles  savaient bien, les autres, qu'elle était toujours dans l'équipe qui perdait. C'est des trucs qui se savent, ça. Une réputation est vite faite. C'est souvent assis sur du sable, les réputations. Des sables mouvants, émouvants même. Ça ne se fait pas, mais elle était trop petite pour savoir. Ou trop inconsciente peut-être. De toute façon on ne choisit pas, sa mouvance, son émouvance. T'as déjà vu un pigeon en moto, toi ? un éléphant en bateau ? un zèbre en pédalo ?

Un zèbre en pédalo. C'est idiot et ça la fait marrer. Elle s'en fout Tite Pomme, les dés sont jetés, la chute est consommée, la voilà en compote. Lui reste plus qu'à attendre le printemps, pour faire germer ses graines et pousser un pommier tout neuf. Elle compte sur ses doigts. Le printemps, le printemps c'est déjà demain ?