Boutique amphigourique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 16 mars 2019

Printemps


Il faisait beau et chaud (contrepèterie belge) Le soleil brillait bleu vif dans le ciel tiré comme un drap sur un théâtre de marionnettes.

Lire la suite...

samedi 9 mars 2019

Et dieu dans tout cela ?


Qui je suis ? c’est sans importance. Quand je t’aurai dit que je suis née tout en haut de la rue croix de Bussy, au-dessus de l’avenue de Champagne, que mon père n’a jamais fini ses études de médecine et que ma mère a laissé tomber la Sorbonne, ça t’avancera à quoi ?

Lire la suite...

La javel


La mère plissait le nez. Ça sentait le vieux. Ça sentait le brûlé. Ça sentait le roussi. Ça sentait le moisi. Ça sentait quoi.

Lire la suite...

samedi 2 mars 2019

Tentative poétique sans métrique ou Il y a un hic


Dialectique pragmatique du bas nylon sur un trottoir pluvieux d’un an ou deux.

Nuit éthylique.

Lire la suite...

Ivresse de clochards célestes


Mémère, accroupie dans le caniveau, son vieux

Lire la suite...

Des nouvelles de l’au-delà

Irma scrutait sa boule de cristal, un peu étonnée par la silhouette impudique qu’elle y découvrait. L’esprit avec lequel elle était entrée en contact semblait plutôt libertin et n’avait pas l’air de s’ennuyer.

Lire la suite...

Le mari de la harpiste


Ronald passa la pulpe de son pouce sur le fil de la lame redoutable qu’il avait soigneusement aiguisée pour tromper l’attente. Caché derrière un buisson, il guettait l’apparition de celui qui avait troussé sa femme. Le mari de la harpiste ne badinait pas avec l’amour.

Lire la suite...

mercredi 13 février 2019

Tentative d'introduction


Dernière version

Lire la suite...

lundi 28 janvier 2019

Tentative d'introduction (travail en cours)


J'écris ce texte pour mon atelier de théâtre, il est destiné à présenter les scènes que nous avons choisi de travailler. Ces scènes sont tirées de l'ouvrage de Guy Foissy, "L'art de la chute" et inspirent le travail qui suit. Les éventuelles ressemblances, même si j'ai essayé de les éviter, ne seraient donc pas tout à fait fortuites.

Lire la suite...

vendredi 9 février 2018

Suite en pas perdus


Tous les chemins mènent quelque part, il suffit de les suivre. J'ai choisi le doigt du sage et j'ai suivi la Lune. Si longtemps je L'ai suivie, peu à peu j'ai pris Son visage, blafard et illuminé. Je suis fou. Sans doute je suis fou, mais pas plus que vous, qui restez.

Lire la suite...

- page 2 de 15 -